Logo Patrice Magni

Un terroir d'exception, une appellation exceptionnelle

L'aire d'appellation Chateauneuf du Pape

Les 3200 hectares qui composent l’aire d’appellation contrôlée Châteauneuf du Pape s’étendent majoritairement sur une colline calcaire haute de 120 mètres (à l’origine la commune s’appelait Calcernier ce qui signifie chaux tamisée), entourée d’une plaine sédimentaire qui s’étend jusqu’au bord du Rhône. Du fait de cette diversité géologique, le terroir de Chateauneuf du Pape n'est pas homogène.
Lors des périodes glaciaires du quaternaire, les eaux du Rhône ont charrié depuis le massif alpin les fameux galets roulés jusqu’aux endroits les plus élevés de la colline. La chaleur stockée durant la journée par cette gigantesque masse de « caïau frejaü » (qui atteint 15 mètres s’épaisseur par endroits) est restituée la nuit comme par un four. Cette régulation naturelle est une caractéristique essentielle du terroir de  Châteauneuf du pape.
Ce terroir jouit d’un climat méditerranéen, et donc de très fortes pluies en automne et au printemps ainsi que d’une luminosité et d’un ensoleillement exceptionnel (2800 heures de soleil par an) et bénéficie de l’action bienfaitrice du mistral qui purifie naturellement l’atmosphère et éloigne les parasites.

Les vignerons de Châteauneuf utilisent la diversité géologique de l'appellation en mélangeant, pour chaque millésime, les raisins provenant de différentes parcelle ou au contraire en n’en choisissant qu’une seule pour produire une cuvée particulière. Il n'y a donc pas un Chateauneuf du Pape, mais des Chateauneuf du Pape selon le où les endroits dont sont issus les raisins et la manière dont ils sont utilisés. Le terme assemblage prend ici tout son sens

Les vins du Domaine Magni résultent d'un assemblage de raisins issus de 7 parcelles réparties sur tout le territoure de l'appellation.

ligne-rouge-118

Les cépages en Chateauneuf du Pape

L’appellation Châteauneuf-du-Pape, permet l’assemblage de treize cépages. En effet, au début du 20ème siècle, les vignes étaient encore complantées en « foule » et tous les cépages étaient mélangés sur une même parcelle. Lorsqu’il s’est agit de codifier l’appellation l’inventaire des cépages présents s’est monté à treize.
De nos jours, tous ces cépages ne sont pas utilisés et l’on cite le picardan ou le terret noir pour l’anecdote. De fait le grenache est le plus souvent majoritaire. Originaire d’Espagne, il est particulièrement adapté aux sols pauvres et secs de l’appellation et sa rusticité lui permet de résister à la chaleur et à la rigueur du mistral. Véritable charpente des vins rouges, il leur confère leur structure, leur puissance et leur capacité à se bonifier avec le temps. La syrah, le cinsault et le mourvèdre donnent plus de finesse et d’équilibre au vin,  une couleur plus soutenue et une palette aromatique plus riche.

Pour leur part, les vins du Domaine Magni résultent de l'assemblage de 6 cépages :

  • 3 en blanc
    La roussanne qui donne des vins d'une grande élégance, fins, complexes, développant des parfums floraux .
    La clairette qui donne un vin frais un peu acidulé aux aromes de pomme, d'abricot et de pêche
    Le grenache blanc qui produit des vins assez corsés , peu acides , ronds et longs en bouche
  • 3 en rouge
    Le grenache noir, chaleureux , rond en bouche, qui, sous sa couleur bleuté, délivre des arômes de cassis et de mûres
    Le mourvèdre , puissant , ample mais d'une grande finesse, qui, en vieillissant, apporte des notes de truffes, de fruits confitures ( pruneau, myrtilles mûre )
    La syrah qui produit des vins colorés, aromatiques, aux arômes de fruits rouges et noirs avec des notes épicées (réglisse, poivre)
ligne-rouge-118

Le travail de la vigne à Châteauneuf du Pape

Chateauneuf du pape Domaine Magni
Chateauneuf du pape cépage d'exception
Philippe Cambie sommelier
vendanges-a-chateauneuf-du-pape

La densité du vignoble de Châteauneuf du Pape ne dépasse pas 3500 pieds par hectare, parce que, au siècle dernier, il fallait ménager de la place pour que les chevaux puissent  se croiser dans les rangs. Cette faible densité constitue un gage de qualité, chaque cep disposant ainsi d’un l’espace suffisant pour se développer dans les meilleures conditions avec une taille conduite en « gobelet. Le rendement  à l’hectare est limité à 35 hl ce qui est  faible.
Les vendanges sont réalisées entièrement à la main, de même que la « vendange en vert » au cours de laquelle, durant l’été, certaines  grappes sont enlevées permettant ainsi aux autres de se développer de manière optimale. Les vignes sont très fréquemment enherbées, créant une couverture végétale entre les rangs et donc une concurrence minérale et hydrique pour les ceps. Il en résulte une réduction de la charge et du poids du raisin, une amélioration du degré alcoolique et une augmentation des composés polyphénoliques présents dans les grappes..